Forum - Stage industriel - Objectifs du stage en milieu professionnel

Count of members 1748 members
Connected : (nobody)
Snif !!!
 


16/04/2007 @ 21h50
by Webmaster

Webmaster

Administrator
38 messages

BTS CPI - STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL

 

 

 

Objectifs du stage industriel

 

Le stage en milieu professionnel permet au futur technicien supérieur de prendre la mesure des réalités techniques et économiques de l’entreprise. Au cours de ce stage l’étudiant est conduit à appréhender le fonctionnement de l'entreprise industrielle à travers ses produits, ses marchés, ses équipements, son organisation du travail, ses ressources humaines… C’est aussi pour lui l’occasion d’observer la vie sociale de cette entreprise (relations humaines, horaires, règles de sécurité…)

Les activités menées sont liées à la conception de produits industriels conformément au référentiel des activités professionnelles. Elles contribuent à l’approfondissement des connaissances et à l’acquisition de nouvelles compétences.

Une étude personnelle est confiée au stagiaire par l'entreprise. L’étudiant devra être en mesure de définir son intervention dans une démarche de projet et de situer le niveau de ses responsabilités.

Les activités suivies par le stagiaire lui permettent en particulier :

-d'identifier et de prendre en compte les contraintes industrielles : coûts, délais, qualité ;

-de cerner les contraintes de l’environnement d’une étude : propriété industrielle, normes et règlements…

-de communiquer oralement et par écrit dans une situation professionnelle (dialogue avec un chef de projet ou un chargé d’affaires, rédaction de comptes rendus…).

À l’issue de son stage, le stagiaire rédige un rapport des activités qu’il a menées. Ce rapport écrit et sa soutenance devant un jury font l’objet d’une évaluation.

 

 

Activités professionnelles : conditions de réalisation

 

Les activités professionnelles décrites ci-après, déclinées à partir des fonctions d'entreprise, constituent le référentiel des activités professionnelles. La maîtrise des compétences qu’exigent ces activités n’est attendue qu’au bout de deux ans de formation. Il est toutefois souhaitable que l’étudiant stagiaire puisse s’exprimer dans un grand nombre d’activités.

 

Mais indépendamment de la liste d’activités professionnelles ci-dessous, il est intéressant que le stagiaire puisse accomplir des tâches liées à la conception :

-découverte ou retranscription ou écriture partielle d’un cahier des charges (recherche de fonctions, caractérisation des fonctions,..)

-recherches de solutions, évaluation de solutions, comparaison .. (avec des calculs très simples, car même si les étudiants ont pu voir des notions de mécanique, lorsqu’il faut mettre ces notions en œuvre dans un contexte différent de celui du Lycée, l’expérience à déjà montré que c’est assez délicat ..)

-élaboration de maquettes virtuelles, schémas, croquis (avant-projet, dessins de définition, cotation ..)

-recherche de composants, agencement de composants ..

-.. dans le domaine de la mécanique.


1. Définition des limites de l’étude

A partir d’une demande émise par le responsable du bureau d’étude fournie par un client et validée par le responsable de l’entreprise, le technicien supérieur en conception de produits industriels :

-contribue à l’explicitation du besoin, éventuellement par contact direct avec le donneur d’ordre et par déplacement sur site,

-formalise, en autonomie, tout ou partie du cahier des charges.

Le cahier des charges élaboré est validé par le client et par le responsable de l’entreprise

 

2. Constitution du dossier d’étude

A partir d’un cahier des charges validé, le technicien supérieur en conception de produits industriels exploite, en toute autonomie, des bases de données locales (réseau) et à distance (Internet) pour constituer tout ou partie d’un dossier d’étude.

Ce dossier intègre les résultats d’analyses concurrentielles qu’il conduit, les tests comparatifs, les brevets, les normes, les règlements, tient compte des contraintes de l’entreprise et de ses sous traitants (concept d’entreprise étendue) et des délais imposés.

Le dossier d’étude doit être validé par le responsable de l’entreprise ou du bureau d’étude qui peut décider de recherches complémentaires.

 

3. Conception préliminaire

Au sein d’une équipe projet, à partir d’un cahier des charges et du dossier d’étude et dans des délais imposés, le technicien supérieur de conception de produits industriels argumente les solutions constructives qu’il propose et intègre les préoccupations des autres membres de l’équipe. L’environnement informatique lui permet de procéder aux simulations de comportement utiles.

Après validation par le chef de projet, il réalise en autonomie une maquette numérique de tout ou partie du système étudié répondant aux caractéristiques attendues et en cohérence avec l’ensemble des préoccupations de l’équipe projet.

 

4. Conception détaillée

A partir d’un dossier de conception préliminaire, toutes les propositions ayant été validées par le responsable de l’entreprise ou du bureau d’étude, le technicien supérieur en conception de produits industriels exploite les possibilités de l’ environnement informatique (modeleurs 3D etlogiciels de simulation associés) pour élaborer, en autonomie, le modèle numérique.

Il procède au choix des composants et au prédimensionnement des structures dans les cas simples ; il s’adresse à un spécialiste de l’entreprise ou à un bureau de calcul pour les cas complexes ou sensibles.

Afin de prendre en compte les contraintes de préindustrialisation, il communique de façon autonome avec des spécialistes métiers et intègre leurs recommandations.

 

5. Constitution du dossier de définition de produit

Après validation des fichiers numériques par le chef de projet, le TS CPI affine le modèle numérique, et réalise, en autonomie l’ensemble des fichiers de mise en plan, élabore l’intégralité de leur cotation, leur habillage et, éventuellement, édite la liasse de plans et les nomenclatures

 

6. Gestion des activités du bureau d’études

Dans le cadre du bureau d’études où il intervient, le technicien supérieur en conception de produits industriels intègre les éléments de la démarche qualité imposés par l’entreprise ; il contribue en toute autonomie à la traçabilité de l’étude.

Il est capable, en autonomie, de construire une communication technique en français et en anglais relative au projet. Il s’exprime sur son activité lors des diverses revues de projet.

 

 

Du point de vue de l’examen

 

Le tableau ci-après décrit les compétences attendues lors de la soutenance de rapport de stage industriel :

 

Activités professionnelles

Compétences

2. Constitution du dossier d’étude

C07.Identifier les moyens techniques de production disponibles.

C08.Intégrer les contraintes de la propriété industrielle.

6. Gestion des activités du bureau d’études.

C26.Intégrer une action d’étude dans une démarche « qualité ».

C27.Contribuer à l’archivage, à la traçabilité de l’étude et à la capitalisation des expériences dans les bases de données techniques de l’entreprise.

C29.Rédiger et présenter oralement, dans un français correct et avec les outils de communication adaptés, un rapport exploitant un vocabulaire technique pertinent.

 

Cette liste semble brève, mais bien des compétences liées aux activités professionnelles sont évaluées lors d’épreuves écrites et à l’occasion de la soutenance de dossier de projet.

Write to Webmaster Web site Webmaster
Post an answer Top  
active topic active   closed topic closed   Important! Important!   New New message
Correct Correct message   Close Close topic   Make sticky Make sticky  
Forum Topic  Forum